Pourquoi devrions-nous toujours choisir l’amour de soi ?

Femme devant une fenêtre s'offre une rose symbole de l'amour de soi

Je m’aime : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie…pas du tout. Où se situe votre amour de soi ? Vous-êtes vous déjà posé cette question de savoir si vous vous aimez en tant que personne, si vous vous trouvez belle ou beau, si vous avez de l’estime pour la personne que vous êtes ?

Si ces simples questions vous font lever les yeux au ciel ou vous justifier à vous-même de pourquoi vous ne vous aimez pas tant que ça, je vous invite vivement à poursuivre votre lecture dans laquelle je vous partage mon point de vue sur pourquoi vous devriez toujours choisir de plus vous aimer !

L’amour de soi n’est pas l’amour-propre

Pour commencer définissons ce concept :

Il a été établi par Jean-Jacques Rousseau, qui l’a différencié de l’amour-propre. Il me semble que cette définition vaut le détour, car elle va tout de suite mettre le doigt sur un premier frein à l’amour de soi. Non, l’amour de soi, ce n’est pas être tel Narcisse, se regardant dans l’eau avec tellement de désir pour lui-même qu’il en tombe dans l’oubli. Ça, c’est l’amour-propre, qui pourrait nous faire nous comparer et placer tous nos espoirs sur l’image que les autres nous renvoient de nous-mêmes.

L’amour de soi, c’est au contraire un amour séparé de l’image : le fait d’apprécier et d’accepter la personne que l’on est. Il nous invite alors à ne plus essayer d’être quelqu’un d’autre, mais au contraire de choisir d’aimer qui on est à l’instant T, sachant que l’imperfection est le propre de chacun.e.

Vous connaissez peut-être cette idée que j’ai choisi de reformuler ainsi :

"Une fleur ne cherche pas à être belle ou à sentir bon, elle est simplement qui elle est, et cela suffit."
Noémie Elkrieff

Libérez-vous du premier frein à l’amour de soi :

Votre environnement, depuis petit.e, a peut-être confondu lui aussi amour de soi et amour-propre, vous renvoyant l’idée qu’il ne faut pas trop s’aimer de peur de se perdre dans les attentes de l’image qu’on renvoie. La conséquence de cette confusion : vous aimer signifie aujourd’hui pour vous devenir auto-centré.e et narcissique. Alors vous ne vous aimez « pas trop », vous regardez vos défauts plutôt que vos qualités, et quand on vous fait un compliment, vous n’y croyez pas vraiment. Tout cela est le terreau d’un manque de confiance en soi, qui vous impose de toujours chercher à vous perfectionner et vous empêche de révéler qui vous êtes dans votre unicité. Alors…serait-il temps de vous libérer de ce schéma qui vous freine ?

Choisir l’amour de soi, c’est vous reconnecter à qui vous êtes

Noémie Elkrieff t-shirt voyage d'amours

Le calcul est simple : si je ne m’aime pas pour qui je suis, je crois que les autres ne pourront pas m’aimer non plus. Je vais donc tâcher de leur montrer une facette créée de toute pièce et qui rassemble qui je crois que je devrais être pour être aimée…un masque. Un masque, comme au théâtre, représente un intermédiaire entre les autres et votre vrai visage. On dit communément qu’on porte un « masque social ». 

Eh bien je vous invite à choisir de retirer ce masque, et à autoriser les autres à vous voir sous votre vrai visage. Pourquoi ?

Cacher qui vous êtes vous épuise

Premièrement parce que ces masques que vous portez vous demandent une énergie de dingue à conserver : vous devez calculer vos réactions et vos actions en fonction de qui vous essayez d’être plutôt que de vous laisser être.

De plus, ils vous rendent dépendant.e de l’approbation des autres, car si vous êtes critiqué.e malgré tous les efforts que vous aurez fait pour être « parfait.e », alors c’est double peine. Vous aurez fait tous ces efforts pour finalement un résultat très insatisfaisant… Cela peut réellement vous mener à l’épuisement, dit aussi burn-out !

Aimer qui vous êtes vous reconnecte à vos ressentis

Au contraire, si vous choisissez d’apprécier et d’accepter la personne que vous êtes, vous pouvez redevenir conscient des ressentis, des émotions et des intuitions qui émergent. Vous n’êtes alors plus sous le contrôle de qui vous devriez être et ce que vous devriez ressentir, au contraire vous vous laissez surprendre par les informations que votre être authentique vous transmet autrement que par vos pensés. Cet état est une boussole intérieure de grande valeur pour savoir si vous êtes au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes !

L’amour de soi nous rapproche des autres (ne croyez surtout pas qu’il vous en éloigne !)

lien par la main dans la rue compassion entre humains

Je me souviens d’une époque pendant laquelle j’étais un véritable tyran avec moi-même…

 Toujours à critiquer intérieurement chacun de mes faits et gestes, me croire pas assez bien, pas assez belle, trop grosse, trop bruyante, excessive, et j’en passe. Avant de découvrir l’amour de soi, j’étais bloquée dans une boucle infernale : vouloir me perfectionner, ne jamais être assez bien, donc vouloir encore progresser,…

Ce que cela créait dans ma relation avec les autres ? J’étais un tyran avec eux également ! Critique, jugeur, intransigeante, agressive. Je faisais tellement d’efforts pour devenir la personne que je pensais devoir être pour être aimée, j’en attendait de même de mon environnement.

Ce qui a véritablement changé mon rapport aux autres, c’est d’apprendre à m’aimer et à m’accepter comme je suis. J’ai pu le faire en me connectant à mes émotions, suite à un burn-out. Je me souviens du processus d’arrêt total de mes efforts, d’avoir laissé tomber les masques et les attentes impossibles envers moi-même. Sur ce chemin j’ai aussi découvert que je pouvais aimer mon corps voluptueux, mes cheveux frisés, mon rire naturel, mon hypersensibilité, mes besoins, mes goûts, mes envies,…

Sur ce chemin j’ai découvert la compassion

Le fait d’être sensible et d’aimer les imperfections et les souffrances des autres. Car si vous concevez vos imperfections comme de la faiblesse, vous ne manquerez pas de rejeter celles des autres ! Alors que ce qui nous relie en tant qu’humain, ce sont justement ces émotions, ces souffrances, ces besoins d’être accepté et reconnu pour qui nous sommes. Personne n’y fait exception !

J’aime cette idée :

"Quand vous croisez quelqu'un dans la rue, n'oubliez pas qu'elle ou lui a une histoire et des blessures qui ne se voient peut-être pas de prime abord."
Noémie Elkrieff

Voilà pourquoi l’amour de soi rapproche des autres selon moi 

Être relié.e.s à qui nous sommes nous permet d’aimer également nos fragilités et nos imperfections, et nous rend capable de reconnaitre les fragilités et les imperfections chez les autres, même si celles-ci donnent lieu à des comportements qui nous dérangent (attaques, agressivité, passivité,…) Tout en n’oubliant surtout pas de protéger notre énergie et notre sensibilité, cela nous permet de faire preuve de plus d’humanité.

Avec l’amour de soi, vous pouvez réaliser vos projets et arrêter de procrastiner

Apprendre à nous aimer, nous aide à redonner de la valeur à qui nous sommes et ce que nous faisons (plutôt que d’essayer d’être toujours mieux ou meilleur). Peut-être avez vous eu un parent qui ne vous a pas permis de reconnaitre votre valeur, avec la critique facile… Ce mode d’éducation n’aide pas l’adulte que vous êtes à croire en vos idées et vos projets. Alors vous procrastinez des changements, des réalisations qui comptent pour vous (un nouveau job avec plus de responsabilités, un projet de création d’entreprise, l’achat d’une maison plus belle,…).

Aimer et accepter qui vous êtes vous permet de réaliser vos projets

Notamment parce que vous aurez conscience que vous méritez ce changement dans votre vie, qu’il est pour vous. Si vous êtes entrepreneur.e, cela a encore plus de valeur, car tout ce que vous créez correspond à l’estime que vous avez de vous-même : vos créations, l’établissement de vos tarifs, le fait de créer une entreprise qui vous ressemble. Oui, il faut beaucoup d’amour de soi pour créer…et oser !

En conclusion et pour aller plus loin…

J’espère qu’après cette lecture vous aurez envie de faire le choix de vous aimer pour qui vous êtes ! Je sais que ce chemin prend du temps et je vous invite à le démarrer tout de suite !

J’ai un petit exercice pour vous :
Chaque jour pendant 21 jours, je vous invite à écrire 3 choses que vous pouvez aimer chez vous. À la fin, non seulement vous aurez une liste qui boostera votre estime de vous, mais en plus vous pourrez faire le bilan de ce que focaliser votre attention sur ce que vous aimez chez vous aura transformé dans vos prises de décisions et dans vos ressentis au quotidien !

Il est fréquent qu’on ait besoin d’un miroir dans un processus comme celui-ci (un.e thérapeute, un.e coach,…). C’est pourquoi je vous invite à prendre rendez-vous ici pour une première séance avec moi en cliquant ici !!

 

la grande aventure de l'amour de soi

D'autres articles pour vous

Laissez un commentaire