Se libérer de ses peurs pour trouver sa place : 5 conseils

trouver sa place fears kill dreams

La peur est une des 6 émotions de base. Nous la ressentons quotidiennement. Elle nous fait imaginer des choses qui pourraient arriver, et le risque que nous courrons si cela arrive. 

Cet article est le 2ème d’une série qui vous aide à vous libérer des illusions de votre mental. La peur est une illusion, car ce sont vos pensés qui vous font croire à un risque réel. C’est difficile pour vous, quand vous avez peur, de discerner ce qui arrive vraiment, ce qui est de l’ordre du probable, et ce qui est une peur ou une angoisse projetée sur l’avenir.

Dans de nombreux cas, vos peurs vous bloquent et vous empêchent de prendre votre place en prenant les décisions qui vont dans le sens de ce qui compte pour vous. Je vous montre alors comment vous libérer de vos peurs, pour enfin trouver votre place !

1. Apprendre à mesurer le danger réel : le pire du pire du pire…

La peur n’est pas le danger. Quand nous sommes en danger, nous sommes dans un risque réel (de blessure, de mort,…). Alors que la peur est une construction de votre mental qui vous fait croire à un danger à venir, une illusion donc, car vous ne savez pas si ce danger est réellement sur le point d’arriver.

Je vous propose cet exercice que j’utilise beaucoup en coaching… Le pire du pire du pire.

Vous avez peur de quelque chose… OK, et si cette chose devait arriver, quelle serait la pire situation qui pourrait se produire ? Prenez un temps pour répondre. Et reprenez votre réponse. OK, et si le pire devait arriver, que se passerait-il ensuite ? Le pire, du pire ? Répondez encore. Et jouez à cela jusqu’à arriver à une situation bloquante. Souvent il s’agit de : 1. la mort 2. la faillite 3. la solitude extrême 4. l’échec définitif.

Avec cet exercice vous découvrez votre peur primordiale :

Celle qui vous fait faire beaucoup de choses dans votre vie pour l’éviter. Si tout se passe bien dans cet exercice, vous réaliserez ensuite que ce n’est rationnellement pas si terrible, ou alors que c’est impossible (vous aurez toujours au moins une personne sur terre pour vous aider par exemple).

"En dédramatisant sa peur primordiale, on se libère un champ d'actions qui permet de trouver sa place." Noémie

2. Revenir à l’instant présent : sortir de la boucle mentale 

trouver sa place créativité plutôt qu'anxiété

Vous est-il déjà arrivé d’avoir tellement peur d’une situation que vous avez ressenti des effets corporels de la peur (les mains moites, une montée d’adrénaline, le coeur qui bat plus vite,…) ? Alors vous avez probablement déjà connu l’anxiété. Jonahtan Lehman, dans son livre « Les antisèches du bonheur », propose une vision hyper simple pour sortir de cette boucle mentale de la peur :

Choisir la créativité plutôt que la peur

Il explique que la peur est tournée vers l’avenir : ce qui se produira et que nous ne pouvons pas contrôler nous fait peur. Ce qui nous est pour l’instant inconnu nous fait peur. Alors il propose de tourner notre attention vers notre créativité : nous disant que oui, nous ne savons pas, mais que nous pouvons avoir confiance dans notre capacité à faire preuve de créativité le moment venu. Si vous parvenez à remplacer votre peur par la confiance en votre capacité à être créatif le moment venu, vous revenez à l’instant présent. Vous n’êtes plus dans l’avenir inconnu, vous êtes dans aujourd’hui : et aujourd’hui, ici, maintenant, tout va bien.

Revenir à l’instant présent

Je vous invite à ajouter à cela une pratique corporelle de respiration (de type cohérence cardiaque) afin de revenir à l’instant dans votre corps et lui permettre de réduire les sensations physiques de peur. Chimiquement, cela signifie réduire la montée de cortisol et d’adrénaline, et chercher à augmenter votre sécrétion d’endorphines ou de sérotonines. Eh oui, nous sommes finalement un corps et ses hormones !

3. Questionner d’où vient cette peur pour trouver sa place

trouver sa place transgénérationnel et épigénétique

Il y a des peurs qui traversent les générations… Elles nous sont transmises par nos parents dans notre éducation, et aussi dans notre ADN, cela s’appelle l’épigénétique. Peut-être avez-vous eu dans votre famille un parent qui a été ruiné du jour au lendemain, ou qui a été trahi par un proche… Cette histoire familial vous poursuivra jusqu’à ce que vous ayez mis de la conscience dessus.

Dans ma famille, nous avons peur d’être visibles

Je peux personnellement témoigner d’une peur que j’ai dû apprendre à traverser : la peur de se montrer en public. Oui, dans ma famille d’origine Juive, l’adage est plutôt « pour vivre heureux, vivons cachés »… Les Juifs ayant été traqués pour de multiples raisons les siècles passés, j’avais une peur viscérale de me montrer (notamment sur les réseaux sociaux). Si vous avez fait un tour sur mes réseaux sociaux vous verrez que cette peur ne m’empêche plus de réaliser ce qui compte pour moi !

C’est en explorant votre histoire familiale que vous pourrez vous libérer 

Des peur telles que la peur de manque, la peur d’échouer (ou de réussir), d’être ruiné,…et tant d’autres, peuvent vous empêcher ou vous saboter. En découvrant son histoire familiale, on découvre les peurs qui empêchent de trouver sa place.

4. Identifier les peurs liées à nos blessures d’enfant, pour qu’elles ne dirigent plus votre vie

Enfant, vous avez vécu des blessures que Lise Bourbeau nomme « Les 5 Blessures qui empêchent d’être soi-même ». Or vous n’étiez pas suffisamment mature à ce moment-là pour agir rationnellement à ce qui vous arrivait. C’est ainsi que vous avez créé des masques sensés vous protéger de ces blessures.

Ces peurs qui sont liées à vos blessures agissent comme des schémas répétitifs et ce tant que vous ne mettez pas de la conscience sur ces phénomènes. Je vous invite vivement à les découvrir et à vous en libérer car cela permet vraiment de trouver sa place.

trouver sa place les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même

5. Jouer à braver sa peur pour s’en libérér

La peur est un état qui vous bloque dans le connu et vous pousse à éviter toute forme de risque. Pourtant derrière cette peur se trouve souvent beaucoup de liberté et d’expansion. Par exemple si vous avez peur de la prise de parole en public, vous ne prendrez par votre place en réunion ou en plénière. Osez vous lancer et vous découvrirez la joie de s’exprimer devant un public et de se montrer !

J’ai découvert que j’avais peur d’avoir peur

Aujourd’hui un de mes jeux préférés avec moi-même est de regarder mes peurs et de les traverser. Comme dans cette vidéo ci-dessous. En le faisant, je découvre qui je suis, je découvre mes ressources. Ce qui m’a le plus aidé, c’est de découvrir que j’avais surtout peur de ressentir de la peur, notamment dans mon corps. En apprenant à faire la paix avec cette peur, vous découvrirez le bonheur qui se cache derrière. La réalisation de vos rêves se trouve derrière vos peurs !

En conclusion :

Trouver sa place, devenir qui on est, passe par la libération de nos peurs les plus profondes et fondamentales. Jacques Salomé, dans son conte « Le Magicien des Peurs », nous dit « derrière chaque peur, il y a un désir. Et derrière chaque désir, il y a une peur ». En allant vers ce qui compte le plus pour vous, vous irez aussi vous frotter à vos plus grandes peurs. C’est cela, pour moi, de grandir et de se développer, de devenir qui vous êtes. Alors, osez !

Pour aller plus loin !

Je vous emmène dépasser vos peurs en séance individuelles ou au sein de mes programmes de coaching : Prenez rendez-vous pour une séance de rencontre offerte afin d’échanger sur votre situation et sur les premières clés pour vous aider…

Pour découvrir la cohérence cardiaque : cliquez ici !

Voici un article qui a nourri ma réflexion :
SE LIBÉRER POUR ENFIN SE TROUVER, LA RECETTE DU BONHEUR SELON NATACHA CALESTRÉMÉ

Et les livres que je vous recommande :
Les Antisèches du Bonheur, J. Lehman
Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, Lise Bourbeau

D'autres articles pour vous

Laissez un commentaire