Syndrome de l’imposteur surdoué : comment en sortir ?

syndrome de l imposteur surdoué

Je sais déjà que le terme « surdoué » va vous faire grincer… 
Vous allez me dire : « Moi, surdoué.e ? Pas du tout ».
Pourtant je vous assure que si vous ressentez ce syndrome de l’imposteur c’est bien que vous êtes au moins doué, sinon plus doué que la moyenne… 
Pourquoi ? Parce que malheureusement ce sont les plus talentueu.x.ses qui se remettent le plus en question !

Je vous montre quels sont les leviers qui vous enferment dans votre syndrome de l’imposteur, et comment en sortir :

Plus vous savez faire de choses, plus vous avez l’impression de ne rien savoir faire

jeune homme surdoué injonction be creative

Pour commencer, une petite définition : le syndrome de l’imposteur, c’est le sentiment de ne pas être légitime à la place qu’on occupe (notamment professionnelle). Vous êtes alors habité.e.s par le doute concernant vos capacités, vos talents, et vous avez l’impression qu’un jour, quelqu’un viendra démasquer votre imposture.

Ce qui est plutôt révoltant dans ce syndrome, c’est que plus on vous dit que vous êtes capable et que vous êtes à votre place, plus cela renforce votre impression de tromperie. De la même manière, plus vous êtes doué.e, multi-potentiels, slasheu.r.se, moins vous vous sentez légitime.

Il s’agit en fait d’un piège de votre mental qui vous fait voir la réalité sous le prisme de ce syndrome. Quand vous recevez un compliment vous vous dites : « c’est tellement facile, je n’ai rien fait pour le mériter », ou « j’ai eu de la chance », « la personne qui vous compliment est gentille et ne veut pas vous froisser »,… Bref, tous les remèdes sont bons pour ne pas croire en votre valeur et vos qualités.

C’est ainsi que plus vous êtes « surdoué.e » dans tous les sens du terme – de nombreuses qualités, des talents, un multi-potentiel,…-, plus vous souffrez du syndrome de l’imposteur, et plus votre angoisse est importante.

Les femmes, bien plus touchées que les hommes par le syndrome de l’imposteur surdoué

De nombreuses études montrent que les femmes souffrent bien plus du syndrome de l’imposteur surdoué que les hommes : à diplômes égaux, seulement 18% de femmes occupent des postes de direction au niveau mondial !!

Pour Anne de Montarlot et Élisabeth Cadoche, autrices du livre « Le Syndrome d’imposture, pourquoi les femmes manquent tant de confiance en elles ? », la cause première se trouverait dans l’enfance, avec deux types de comportements parentaux :
– les parents pour qui rien n’était jamais bien ou suffisant, qui vous ont donné l’impression de ne jamais atteindre le niveau « satisfaisant »
– les parents pour qui vous étiez la 7ème merveille du monde et donc qui vous ont mis une pression insurmontable maintenant que vous devez faire vos preuves.

S’y ajoute la société qui nous assène depuis petites que nous devons êtes comme ci, mais pas trop comme ça,… Une société qui n’est donc elle même jamais satisfaite de nous voir juste être nous-mêmes !

Nous les femmes, nous avons un travail supplémentaire à faire pour se sortir de ce syndrome et retrouver confiance en nous. Je vous propose quelques pistes en fin d’article.

Connaissez-vous cette vidéo qui en dit tellement sur ce sujet, et sur le droit des femmes à faire ce qui leur semble juste !!

Apprenez à développer vos talents plutôt que de tenter de vous améliorer

Il y a plusieurs années j’avais assisté à une conférence passionnante sur l’entrepreneuriat qui m’avait appris une chose primordiale : la plupart des gens cherchent à s’améliorer là où ils ne sont pas bons, et c’est une erreur stratégique.
Pourquoi ? Parce que dès l’école on nous dit qu’il y a un plafond de verre, le 20/20 qui montre que nous sommes arrivé.e.s. Alors si nous sommes bon.ne.s dans une matière, on nous dit plutôt, « va travailler cette autre matière dans laquelle tu as 10/20 » !

Voilà un des pièges qui fait que vous pourrez passer votre vie à croire que vous n’êtes pas doué.e et que vous devez encore vous améliorer. C’est ainsi qu’en France, dès qu’on veut faire quelque chose, changer de métier, se développer dans notre métier, on va s’inscrire à une formation. Et que nous dit une formation ? Que nous ne sommes pas doué.e.s, que nous sommes des apprenant.e.s. Plutôt que de nous rendre légitimes dans notre travail, elle va plutôt nous montrer tous les endroits dans lesquels nous avons encore à nous améliorer.

Ma recommandation à ce sujet : 

Arrêtez de vous former et développez vos talents par l’expérience et l’expérimentation ! Si vous avez besoin de confirmations et de soutien, un coach professionnel vous fera le plus grand bien, et si vous êtes en reconversion, cela peut passer par un bilan de compétences (souvent finançable)

Quelques outils pour se sortir du syndrome de l’imposteur surdoué :

enfant t-shirt future leader surdouée

Cela passe, d’après moi, d’abord par la prise de conscience du schéma mental dans lequel vous êtes, et que cela est une illusion. Pour désinguer la croyance d’être illégitime, vous pouvez vous poser cette simple question : « Et si j’étais doué.e ? Et si j’étais à ma place ? » Et tenter de voir la situation qui vous angoisse par ce nouveau prisme : et pourquoi pas ?

Développez votre confiance dans les autres :

Vous pouvez aussi commencer à développer votre confiance dans les autres qui vous disent en quoi vous êtes doué.e.s. Je vous propose ainsi de recevoir gratuitement un simple outil qui vous permettra de questionner votre entourage sur vos talents et ce qui fait de vous quelqu’un d’unique. De mon expérience : cela fait un bien fou, et bien souvent, les informations se recroisent entre nos ami.e.s, notre famille et nos collègues. Comme par hasard, vous allez voir émerger des talents qui vous semblent pourtant évidents et peut-être même faciles… Vous vous souvenez du paragraphe du dessus : « développez vos talents !! »

En conclusion…

Vous libérez de votre syndrome de l’imposteur surdoué est donc notre mission en tant que femmes et en tant qu’homme également. C’est notre mission à tou.te.s qui vivons dans une société qui nous montre que seulement quelques un.e.s ont « vraiment réussi« , c’est-à-dire qu’iels ont atteint la célébrité, la richesse extrême, ou autre trait extérieur de réussite.

S’autoriser à prendre sa place et à se sentir légitime dans son ou ses rôles, c’est finalement retrouver son pouvoir et sa liberté

Pour aller plus loin :

C’est avec joie que je vous aide à révéler vos talents et à trouver confiance en vous ! Prenez rendez-vous pour une séance de rencontre offerte afin d’échanger sur votre situation et sur les premières clés pour vous aider…

Si vous êtes entrepreneur.e, un article complémentaire pourra vous inspirer : Entrepreneuriat & syndrome de l’imposteur : 3 clés pour s’autoriser à rayonner

Voici les articles qui ont nourri ma réflexion : 
Syndrome de l’imposteur : pourquoi les femmes en souffrent toujours ?
Syndrome de l’imposteur : un mal féminin ?
Ces femmes qui souffrent du syndrome de l’imposteur

citation l'image que nous avons de nous-même et le syndrome de l'imposteur surdoué

D'autres articles pour vous

Laissez un commentaire